Le Verrou …

Le Verrou est une oeuvre réalisée par Jean- Honoré Fragonard en 1777, elle mesure 73 x 93 cm et est conservée au musée du Louvre. C’est Louis-Gabriel Véri-Raionard qui va passer la commande en 1773. Elle fait partie de la peinture de genre, c’est à dire une scène du quotidien. On peut également parler de scène galante en lien avec les oeuvres de Watteau. Ici, Fragonard nous présente une scène intime entre deux personnages qui semblent plutôt anodine mais détrompez-vous, Fragonard insert dans sa toile quelques symboles pour nous donner une autre image de son oeuvre, une image en liens avec l’idée des Lumières.

Jean-Honoré de Fragonard est une peintre né en 1732 qui réalise des peintures, d’Histoire, de Genres ainsi que des paysages. Il va se spécialiser dans les scènes galantes ce qui lui donnera le surnom de “divin Frago”. Il réalise souvent des dessins préparatoires pour préparer ses peintures. Il est vu comme l’héritier de Watteau ou de Boucher pour ses peintures du genre libertin. Il s’intéresse de près à l’art Hollandais notamment Rembrandt.

La toile de Fragonard nous montre une scène peu surprenante. Un couple dans une chambre. L’homme et la femme sont tous les deux debout et proches l’un de l’autre.L’homme est debout, il porte peu de vêtements blancs. La Femme au contraire est plus habillée et dans des couleurs plus chaudes, dorées. Ils semblent tous les deux envoûtés, le regard dirigé chacun vers l’autre, la femme qui ferme les yeux laissant penser qu’elle succombe à l’homme et tout deux dirigent une main vers le verrou nous laissant penser que l’acte n’est pas encore arrivée ou que la jeune femme empêche son compagnon de la quitter. Le décor est assez simple, le lit prend la plus grande partie de l’oeuvre. De plus la couleur rouge, couleur de l’amour renforce cette liaison entre les deux personnages. Quelques éléments sont visibles tel une pomme, des fleurs et une chaise, la chambre est en désordre pouvant donner l’idée que l’étreinte est déjà passée. Une impression de théâtre se dégage par la lumière, en clair-obscur donnant une impression de projecteur sur les deux personnages.

Maurice Blot va réaliser les gravure Le Contrat et L’armoire qui sont en écho et seraient à l’origine de Fragonard. Une théorie raconte que les trois oeuvres représentent une histoire des deux protagonistes avec le Verrou qui serait le témoin d’une passion entre le couple, L’armoire la découverte de leurs idylle, puis le Contrat comme une réconciliation. 

Technique

Concernant la réalisation de l’oeuvre, Fragonard va d’abord réaliser une ébauche du dessin puis appliquer la peinture par petites touches fines et nerveuses. Il est réputé pour avoir une touche spontanée. Pour le travail de la lumière, il va s’inspirer de Rembrandt en utilisant la technique du clair-obscur. La composition de la toile va être particulière, il place les deux protagonistes sur le côté, laissant la plus grande place au lit. Le geste des personnages va former une grande diagonale accentuée par la lumière et le mouvement des corps. Les couleurs de la chambre sont quant à elles chaudes : rouges, dorés, bruns, blancs.

Lien avec l’Adoration des Bergers

Lorsque le marquis de Véri passa commande à Fragonard, il demanda une adoration des Bergers. Les deux oeuvres étaient réunies à l’origine. Cette peinture semble bien différentes de l’autres hormis les couleurs, pourtant on peut y voir une idée d’opposition sur un amour sacré et un amour profane avec la lumière qui émane du Christ comparé à l’éclairage sur les deux personnages montrés comme fautifs . On peut y voir aussi un amour physique et un amour spirituel. Enfin un retour sur le péché originel appuyé par la présence de la pomme.

L’adoration des berges

 Interprétation : sens caché

Selon Fragonard «  peindre est un acte qui met en scène un sujet qui n’est pas visible mais qui crève les yeux » Le spectateur devient donc ici un voyeur indélicat, mais que voit-il ? Certains éléments présents paraissent étranges  et sont remplis de symboles. Par exemple la chaise qui est renversée peut faire penser à deux jambes qui sont en l’air. La forme de la tenture du lit est en référence au sexe de l’homme tout comme le verrou. Pour la femme, les roses et le vase comme symbole de la virginité ainsi que les oreillers pouvant refléter la forme d’une poitrine sont présents. La pomme également en rappel au péché originel comme dans les Epoux Arnolfini de Jan Van Eyck, 1434, National Gallery, Londres.

Ces éléments posent une réelle réflexion sur la scène, s’agit-il d’une scène d’amour entre deux amants ou bien la femme est-elle victime d’un viol? L’acte est-il déjà effectué suite au désordre de la chambre ou non ?  Il existe une théorie sur la présence d’une troisième personne, en effet au bord du lit on peut y apercevoir comme un genoux, pouvant montrer qu’un autre personne était la avant et expliquant le désordre de la chambre ainsi que la tenue de l’homme.

Thème courant : comparaison littérature

Ce thème va être régulièrement utilisé à l’époque des Lumières car il y a une envie de liberté des moeurs et un intérêt pour les scènes de genre. La littérature va jouer un rôle important comme en 1782 avec la parution du livre Les Liaisons dangereuses de Pierre Chordelos de Laclos, roman qui utilisera par la suite l’oeuvre de Fragonard pour couverture. De plus l’oeuvre va connaître un écho considérable inspirant par exemple Edgar Degas avec son oeuvre Intérieur de 1868-1869, Philadelphia Museum of Art.

Intérieur, par Degas

L’oeuvre de Fragonard va s’inscrire dans son époque, jouant sur une scène de genre tout à fait banale mais en ajoutant des symboles permettant d’en faire une oeuvre complètement mystérieuse et en laissant au spectateur la clef de lecture.

Par Faustine Landier pour Héritages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s