Connaissez-vous le point commun entre l’Arc de Triomphe et les poubelles ?

Napoléon a apporté beaucoup à la France et cela dans tous les domaines ! Voici donc un florilège de raisons pour lesquelles remercier (ou pas) le petit Caporal.

Domaine juridique

Qu’il s’agisse du premier Code Civil, Code Pénal ou Code de Commerce, ils ont tous été mis en place sous Napoléon respectivement en 1804, 1807 et 1810. L’instauration des Codes a permis l’émergence d’un droit écrit et l’unification du droit. Ces ouvrages sont très liés à la personne de Napoléon puisqu’il s’est réellement impliqué dans les débats et les séances au Conseil d’Etat consacrées à la préparation du projet. Il a d’ailleurs présidé plus de la moitié des 100 séances nécessaires à l’établissement d’un tel ouvrage.

« Ma vraie gloire, ce n’est pas d’avoir gagné quarante batailles : Waterloo effacera le souvenir de tant de victoires. Ce que rien n’effacera, ce qui vivra éternellement, c’est mon Code civil » Napoléon.

C’est également sous Napoléon que de nombreuses juridictions ont été mises en place comme la cour d’assises, le conseil des prud’hommes ou encore la Cour d’appel. Il s’agit d’une véritable  » rénovation judiciaire ».

Concernant les institutions, le Sénat, le Trésor public, la Cour des Comptes ou encore les Archives nationales ont également trouvé ou retrouvé leur place.

L’organisation administrative de la France a été également marquée par le passage du Petit Caporal. Les départements sont crées, les préfectures, arrondissements et municipalités mises en place.

Domaine de l’éducation

Le lycée et le baccalauréat ont été mis en place sous Napoléon. Le Baccalauréat avait une fonction double : marquer la fin de l’enseignement secondaire et ouvrir l’accès à l’enseignement supérieur, ce qui est toujours le cas aujourd’hui. A l’origine, deux types de bac existaient : le bac littéraire et le bac de sciences. Chacun permettait à celui qui l’obtenait de poursuivre des études littéraires (droit ..) ou scientifiques (médecine …). Ce baccalauréat était exclusivement destiné aux hommes. Les femmes ont dû attendre 1919 pour pouvoir passer cet examen. Pour autant, le bac passé par les hommes n’est (évidemment) pas le même que celui passé par les femmes jusqu’en 1924. L’égalité des sexes n’étaient donc pas prévue au programme.

Concernant l’Université, la Révolution française a précipité la chute de l’Université de Paris en 1793 mais Napoléon décide de créer l’Université impériale en 1806.

Domaine des récompenses et distinctions

Première remise des insignes de la Légion d’honneur par Napoléon dans l’église des Invalides, le 15 juillet 1804 © MLH

Qui dit Révolution française dit abolition des distinctions en 1791. En 1802, la Légion d’Honneur est instituée, dans le but de récompenser le mérite et la bravoure. L’idée qui se cache derrière cette distinction est très révélatrice des derniers évènements historiques : l’on récompense le mérite acquis de manière personnelle. Cette récompense n’est pas transmissible. De plus, ce qui fait la force et le prestige de cette récompense est qu’elle est universelle et facilement identifiable et qu’elle témoigne de la contribution, par un individu, au bien public.

Domaine architectural / patrimonial

Parcourir Paris sans croiser un monument de l’époque napoléonienne n’est pas chose facile tant ils sont nombreux. La liste est longue concernant les monuments : Arc de Triomphe, Bourse, l’Arc de Triomphe du Carrousel, Colonne Vendôme, la Madeleine , pont d’Austerlitz, pont des Arts ..

Au lendemain d’Austerlitz, s’adressant à ses soldats, Napoléon écrit : « Je vous ramènerai en France. Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de triomphe »

Domaine de la vie quotidienne

Qu’on en commun le ramassage des ordures, la création du passeport et la numérotation des rues ? D’avoir été crée sous Napoléon bien sur ! L’organisation de la numérotation obligatoire des rues est déterminée par la situation de la rue par rapport à la Seine. Dans les rues parallèles au fleuve, les numéros commencent à l’entrée de la rue soit en amont de la Seine suivant un ordre croissant dans le sens de son cours. Les numéros pairs sont placés quant à eux à droite et les numéros impairs à gauche.

La mobilité des individus se doit d’être controlée. Concernant les passeports, entre 1804 et 1807, la police napoléonienne perfectionne le système des passeports. Ces passeports sont uniformes et ils sont désormais obligatoires.

Sources :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s