Qui était Louis IX ? (1226-1270)

Fils de Blanche de Castille et de Louis VIII, Louis IX, plus communément appelé Saint Louis, naît en avril 1214 au château de Poissy. Il n’a que 12 ans quand son père meurt. Sa mère exerce donc la régence jusqu’à sa majorité, qu’il reçoit à 20 ans. 

Pendant près de dix ans, Blanche de Castille s’emploie donc à conserver la stabilité et l’intégrité du royaume. Face aux tentatives de révoltes des grands seigneurs, profitant de l’instabilité accompagnant la mort de Louis VIII et la minorité de Louis IX, la régente souhaite que son fils soit sacré roi au plus vite. Le 29 novembre 1226, en la cathédrale de Reims, Louis IX est sacré roi. 

L’enfance et jeunesse du roi

Blanche de Castille, connue pour son fort caractère et son sens aigü de la politique, s’emploie à offrir une éducation très pieuse et stricte à ses enfants. Louis IX n’y échappe pas, elle aura d’ailleurs une très grande influence sur lui. L’enfance du roi est également marquée par la présence de son grand-père, Philippe II Auguste, qu’il admire. 

Blanche de Castille et Louis IX

Le 27 mai 1234, Louis IX épouse Marguerite de Provence en la cathédrale de Sens. Les deux époux tombent rapidement amoureux, d’un amour véritable. Onze enfants naissent de leur union. Philippe, le futur Philippe III, naît le 1er mai 1245. 

Bien que le mariage ait été négocié par Blanche de Castille, elle a du mal à trouver sa place dans leur couple et à laisser son fils à une autre femme. D’autant plus que Saint Louis n’hésite pas à écouter les bons conseils de son épouse. Lorsqu’on le lui reproche, il répond “elle est ma dame et ma compagne et elle mérite trop mieux mon estime et ma confiance”. 

Saint Louis et Marguerite de Provence visitant saint Thibaud de Marly, abbé de Vaux-de-Cernay, Tableau de Joseph-Marie Vien (1776)

Louis IX, roi saint

Politiquement et culturellement, le royaume atteint son apogée sous le règne de Louis IX, on parle du “siècle de saint Louis”. On reconnaît déjà au roi des vertus de saint de son vivant. Il a une spiritualité naturelle, une humilité et une simplicité exemplaires. Sa façon d’être incite au pardon et à la paix. 

Il aime visiter les malades, rencontrer les plus pauvres et malheureux. Bien que sa politique soit souvent critiquée par les seigneurs qui veulent leur indépendance, Saint Louis a durablement changé l’organisation du royaume. 

De grands changements

Prenant exemple sur son grand-père, Louis IX assure une paix, qu’il espère durable, avec le royaume d’Angleterre. Il travaille également à instaurer une paix intérieure. Pour cela, il interdit les luttes seigneuriales, arbitre les conflits de succession et fait tout pour éviter les guerres. De nombreux comtés entrent ainsi dans la mouvance royale : Blois, Chartres, Sancerre, Mâcon.

Il améliore le paysage administratif français en organisant une administration centrale composée de légistes. Il fonde le Parlement, c’est-à-dire la Cour de Justice royale, la Cour des Comptes, reprend le modèle des missi dominici de Charlemagne pour mettre en place des enquêteurs royaux. Paris devient l’un des plus grands centres marchands d’Europe. 

Culturellement, il encourage l’enseignement et l’université de Paris. La Sorbonne reçoit sa charte de fondation en 1257. Louis IX est à l’origine de nombreux chantiers, il fonde des monastères, reconstruit la capitale, aménage le Louvre, transforme le palais de la Cité, fait construire la Sainte Chapelle pour y recevoir les reliques de la Passion en 1239, fait de Vincennes sa résidence secondaire… 

Les croisades

C’est d’ailleurs de Vincennes qu’il partira pour sa première croisade avec Marguerite alors enceinte. Ils font un premier arrêt de six mois à Chypre où ils rejoignent les troupes franques puis se rendent en Egypte où se trouve le siège du pouvoir islamique. En juin 1249 a lieu la fameuse prise de Damiette. C’est une victoire pour les hommes de Saint Louis, les troupes du sultan el-Sâlih Eiyoub battent en retraite, mais l’armée est affaiblie et le roi tombe prisonnier aux mains des Mamelouks. 

Débarquement de Saint Louis, à Damiette en Egypte, le 4 juin 1249. George Rouget (1839)

Pendant sa captivité, Guillaume de Tyr, rapporte que le roi “Affaibli et malade, fait preuve d’un courage et d’une simplicité exemplaires. Son sens de l’honneur et sa piété forcent l’admiration des musulmans” (Histoire d’Outremer, Guillaume de Tyr, 14eme siècle). Une fois libéré, bien que Blanche de Castille alors régente, le presse de rentrer, il reste en Terre Sainte avec son épouse pendant quatre ans. Le 8 avril 1250, leur fils Jean-Tristan naît à Damiette. Louis IX, par sa vertu et sa constance, influence de nombreux infidèles et croisés. En même temps, il fait construire des places fortes qui resteront aux mains des chrétiens : Jaffa, Sidon, Tyr, Acre et Césarée. 

En 1252, Blanche de Castille meurt alors que son fils est toujours à Jaffa. Accablé de ne pas avoir pu lui dire au revoir, il rentre au royaume, mais dès 1267, projette de reprendre la croix avec ses fils. 

En 1270, bien que malade de dysenterie, il repart pour Tunis depuis Aigues-Mortes. C’est un fiasco. Sous une chaleur écrasante, les croisés dressent leur camp dans les ruines de Carthage en attendant les renforts de Charles d’Anjou, le roi de Sicile, frère de Saint Louis. Pendant un mois, ils subissent la chaleur, le manque de ravitaillement, et l’épidémie de dysenterie. Quand son frère arrive enfin, Louis IX agonise, quelques jours seulement après la mort de son fils Jean-Tristan. 

Leurs dépouilles sont ramenées à Paris le 22 mai 1271. Marguerite de Provence et Philippe III devenu roi, célèbrent les funérailles en la cathédrale de Saint-Denis.

Après la mort de Louis IX, un procès de canonisation est très vite engendré par le pape Grégoire X. En effet, déjà considéré comme saint de son vivant par ses nombreuses qualités évangéliques, de nombreux témoignages de miracles posthumes lui sont également attribués. 

Louis IX est déclaré saint vingt-cinq ans plus tard, le 11 août 1297, sous le règne de Philippe IV le Bel, son petit-fils.

Anne-Charlotte Phan

Sources :

Élisabeth Kirchhoff, Rois et Reines de France, A images