Héritages

Une abbaye au coeur de l’histoire de France

C’est entre le XII et le XIII siècle que l’abbaye de Sablonceaux fut construite. L’ermite Geoffroy de Lauroux et ses hommes décident de fonder l’abbaye en suivant la règle de Saint Augustin. Grandeur et simplicité sont les maîtres mots lors de la construction. L’abbaye est mise sous la protection de Notre-Dame-de-l’Assomption. 

Depuis le XIIe siècle, la France et les abbayes ont dû faire face aux différentes guerres. Que ce soir la guerre de Cent Ans, la seconde guerre mondiale en passant par la révolution, l’abbaye de Sablonceaux n’a jamais été épargnée. Lors de la guerre de Cent Ans, l’abbaye perd son chÅ“ur, son clocher et ses religieux qui se dispersent dans la région. Le chÅ“ur et le clocher sont restaurés aux XIV et XV siècle dans un style gothique, loin de la simplicité choisit par son fondateur. 

L’abbaye de Sablonceaux fut un haut lieu de résistance de la religion catholique durant les guerres de religion. Mais en 1568, elle tombe aux mains des huguenots qui endommagent fortement la bâtisse. C’est Soubise en 1622 qui détruira le plus l’abbaye. Durant tout le XVIIe siècle, l’abbaye reste en ruine. C’est entre 1723 et 1731 que le Chanoine de Maison Noble prend les travaux de reconstruction en main. 

La Révolution française n’épargne pas l’abbaye. En 1789, le fronton du portail a pour gravures les inscriptions suivantes : « La Nation », « La Loy Le Roy », « La Constitution ». Quelques années plus tard, Roy disparaîtra. Un an plus tard, en 1790, on expulse les prêtres de l’abbaye. C’est l’année suivante que l’abbaye de Sablonceaux est mise en vente. C’est la famille Le Moyne qui achète la bâtisse mais ne s’en occupe guère, laissant l’édifice à l’abandon. Elle va servir de carrière pour la construction des maisons environnantes. 

En 1905, l’église de l’abbaye est classée aux monuments historiques. Plusieurs effondrements ont lieu entre 1920 et 1930. Durant la Seconde Guerre mondiale, l’abbaye de Sablonceaux devient un orphelinat. Mademoiselle Condarneau et de nombreuses autres femmes gèrent les enfants tout au long de cette époque. Après la guerre, l’abbaye devient une laiterie puis une entreprise agricole. 

Entre 1963 et 1983, André Malraux entame les chantiers de restauration de l’abbaye. En 1986, l’abbaye fut rachetée par le diocèse de La Rochelle-Sainte. Depuis, la Communauté du Chemin Neuf occupe les lieux. 

Abbaye de Sablonceaux

Liens utiles
https://sablonceaux.chemin-neuf.fr
https://www.bernezac.com/Sablonceaux.html
https://www.flickr.com/photos/step_pat/43101244642

Par Faustine Claret pour Héritages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *