La Tapisserie de Bayeux

Moyen Âge central

Tapisserie de Bayeux : un objet de convoitise vieux de dix siècles

En juillet 2018, dans le contexte du Brexit, Emmanuel Macron a officiellement annoncé le prêt de la fameuse Tapisserie de Bayeux à la Grande-Bretagne, le prêt étant consenti à compter de 2020. En réalité, ce projet culturel cache des contrats économiques importants entre les deux pays, en désaccord alors sur de nombreux sujets, et donc plutôt que d’être l’objet d’un beau geste gratuit, la Tapisserie de Bayeux sert surtout d’atout diplomatique en vue de négociations. Mais alors, pourquoi cette tapisserie est-elle tant désirée par les Anglais ? Plus encore, comment a-t-elle pu être au cours de l’histoire, et est encore aujourd’hui, un objet de convoitise, alors qu’il s’agit concrètement d’une simple broderie ?

La Tapisserie de Bayeux, longue de 70 m de long.

Le récit épique d’un événement politique majeur : la conquête de l’Angleterre

Que raconte-t-elle, cette fameuse tapisserie ? Rien de moins que la célèbre bataille d’Hastings, en 1066 ! Cet affrontement massif entre deux armées colossales, l’armée anglo-saxonne et l’armée normande dirigée par Guillaume duc de Normandie, a marqué un tournant majeur dans l’Histoire, par la victoire des normands et sa conséquence : le règne de Guillaume le Conquérant.